Twitter Tour Bordeaux : quand le petit oiseau bleu part à la conquête des pros

29 octobre 2015    

Twitter-Tour-Bordeaux

Riche d’un écosystème dynamique et d’une présence digitale importante, Bordeaux a été choisie pour accueillir la première étape nationale du Twitter Tour. Jeudi 24 septembre, les locaux de l’ Inseec ont hébergé différents ateliers animés par l’équipe marketing du réseau social. L’occasion d’aller à la rencontre des usagers ou d’en convertir de nouveaux. Les thèmes proposés s’adressaient avant tout aux entrepreneurs désireux de développer leur communication numérique grâce aux différentes fonctionnalités de la plateforme. Entre pédagogie et communication, retour sur cette opération en partenariat avec la Cité numérique!

Twitter : « le pouls de la planète »

« Une plateforme live, publique, et conversationnelle ». Voilà comment Antoinette Mussig , chargée de marketing B2B définit Twitter. Une appréciation concise, qui colle avec l’esprit du réseau aux « 140 caractères max ». L’accent est mis sur le principe de communauté qui veut que chaque utilisateur soit le rouage d’un immense réseau, et partage à temps réel des informations avec le reste du monde. « Twitter c’est un peu le pouls de la planète », poursuit la jeune intervenante. En effet, avec près de deux milliards de tweets postés tous les deux jours, le réseau est devenu un indicateur privilégié des tendances et des intérêts. Un phénomène de masse qui transforme l’humanité en communauté, comme lors de grands événements (compétitions sportives, actualités internationales, faits culturels, etc) où le nombre d’échanges explose.Il faut dire que la plateforme s’est démocratisée grâce à sa facilité d’utilisation. Un profil, un fil d’actualité et la possibilité de réagir et de converser avec n’importe qui, de Barack Obama à son collègue de bureau. Il s’agit de partager ses moments de vie, ses opinions, de suivre ceux des personnes qui nous intéressent et d’avoir accès à une grande quantité d’information, comme une fenêtre ouverte sur le monde. L’application mobile est l’interface la plus sollicitée, avec près de 80% des accès, ce qui montre que Twitter est un outil communicationnel qui accompagne le quotidien de ses utilisateurs. Antoinette appelle d’ailleurs l’audience à partager en simultané ses impressions sur l’atelier. Des hashtags prévus à cet effet sont inscrits sur les murs et les nombreux goodies offerts aux participants.

Conseils made in Twitter pour optimiser la présence des entreprises sur la plateforme

Twitter est devenu un outil incontournable de communication et de promotion digitale. C’est un intermédiaire privilégié entre clients potentiels et entrepreneurs, qui permet d’instaurer un dialogue et de développer son influence. « Lorsque l’on est une TPE ou une PME, l’avantage avec Twitter c’est qu’on bénéficie d’un écosystème déjà établi », explique Antoinette. En effet clients, employés et partenaires sont déjà présents sur la plateforme et sont ouverts à l’échange.
«90% de nos utilisateurs ont déjà engagé une conversation avec une TPE ou PME, et 60% ont effectué un achat provoqué par Twitter », poursuit-elle. D’où l’intérêt de bien maîtriser sa présence afin de garder le contrôle sur le message de marque et de l’optimiser. Cela passe d’abord par le profil. Celui-ci se doit d’être clair et lisible. Logo et photo de bannière sont primordiaux car ils incarnent le visuel de l’entreprise et divulguent un premier message. Il est aussi conseillé de rendre le profil visible, grâce à la communication intégrée (insérer le « @compte » dans les mails, sites, newsletters, plaquettes, cartes de visite, etc).Il faut ensuite élaborer des stratégies pour rendre le contenu des tweets pertinent et générer des interactions. La singularité du format (140 caractères maximum) a vocation à rendre le contenu plus impactant. « La contrainte de taille oblige à aller à l’essentiel. Il faut penser punch line pour marquer les esprits. Il est aussi important d’inclure du rich media comme des photos, des vidéos ou des vine car les contenus auront jusqu’à 313% d’engagement supplémentaire », indique Antoinette. Twitter peut également s’avérer être un outil de veille efficace, en parcourant la liste de ses abonnés ou bien grâce à la fonctionnalité search.twitter.com qui permet d’effectuer de la recherche ciblée.

Planifier sa communication grâce à Twitter

Pour parvenir à atteindre au mieux des potentiels clients, il faut comprendre que chaque utilisateur se construit une sphère pertinente, un agrégat de ses différents centres d’intérêt. « Vous devez vous positionner comme expert dans votre secteur. Vous pouvez partager des bons plans grâce aux ReTweets, ce qui est assez efficace pour fidéliser vos abonnés », explique Antoinette. Twitter est aussi un bon moyen d’humaniser une marque, et de la rendre accessible en communiquant sur son identité, en dévoilant ses coulisses. La plateforme conseille également de prévoir une planification éditoriale, afin de varier les types de contenus durant la semaine (articles, post ou citation, sujets sectoriels, réalisations d’employés, etc) et de coller aux événements importants de l’année (examens, Noël, rencontres sportives, etc). Le réseau social s’applique à accompagner les professionnels dans leur utilisation de la plateforme et propose différents services pour qu’ils puissent optimiser leur présence digitale. Par exemple, le compte @TwitterAdsFR distille des conseils et met régulièrement à jour les dernières nouveautés en terme d’outils communicationnels. Antoinette présente ensuite les différents produits proposés par Twitter : « Il existe différents formats de campagne payants : les tweets sponsorisés, les tendances sponsorisés et les comptes sponsorisés. Il s’agit de créer des occasions pour vous d’interagir avec vos clients de façon plus personnelle. En amplifiant vos tweets vous élargissez leur audience et ils ont plus de chance de susciter de l’engagement ». Un service de ciblage, ainsi qu’un tableau de bord en temps réel sont également proposés afin de mesurer l’impact des investissements réalisés. Twitter a bel et bien pensé à tout pour séduire les professionnels. Une opération qui, au vu des nombreux commentaires positifs laissés sur le hashtag #TwitterTourBordeaux, semble être réussie.

Comment Twitter réussit son show en un tour de France

« Déguisés » en formations accessibles à tous, les ateliers donnent surtout l’occasion à ce réseau social de mener à bien une formidable opération de communication. Il est d’ailleurs difficile de passer à côté tant les codes établis par l’entreprise sont clairs. Dès le début de la conférence l’intervenante explique aux présents : « Mon objectif personnel, c’est que vous vous soyez tous créés un compte en sortant de l’atelier ». Par ailleurs, elle n’hésite pas à insister sur l’utilité de référencer la journée avec le hashtag approprié. Ou comment faire sa propre publicité en proposant des modules sur l’art de tweeter! Dans ce cadre, il est alors intéressant de se pencher sur l’envers du décor. Le ton est donné dès le défilé des premières diapositives : le discours est épuré, le pitch précis et il ne faut pas perdre de temps. C’est aussi ça l’ADN de Twitter : aller vite. Quant au vocabulaire emprunté, là encore tout est « made in Twitter » : l’équipe parle des « bonnes pratiques », demande de penser « punchline » et, sous un trait d’humour, veille évidemment à ne pas emprunter le langage de son féroce concurrent (et reprend ceux qui par mégarde s’y aventurent). Le module se veut interactif, dynamique, participatif. Il y a cependant des limites, par exemple lorsqu’un professionnel demande : « Et quels sont les chiffres pour la France ? ». Là, l’intervenante prétexte un argument commercial : « Nous préférons insister sur la dimension communicationnelle de la plateforme en ne donnant les chiffres qu’au niveau européen ». Le débat est clos et le restera. Tout au long de la conférence, des questions tabous sont posées et déstabilisent quelque peu Antoinette Mussig. Pas de panique, le reste de l’équipe veille au grain et prend le relais en tentant d’expliquer pourquoi un compte ne peut pas être supprimé mais seulement mis en veille. Twitter préfère répondre, selon ses dires, au cas par cas, après la conférence. Surtout, l’équipe ne veut pas s’épancher sur les sujets qui fâchent. Dans ce genre de dispositif communicationnel, rien n’est laissé au hasard ni ne doit entacher la réputation de l’oiseau bleu, même pas des questions un peu plus techniques. Mais l’opération séduction est bien en place avec des goodies proposés à un public ravi de cette découverte : un crayon, un carnet de note, un tote bag le tout estampillé du fameux oiseau bleu. Des outils de communication vus et revus mais qui marchent : à la sortie de la conférence, nous étions tous ambassadeurs de Twitter, presque sans le vouloir.

Céline BERTHENET, Mathilde DURAND et Hanaé LUONG

Master Communication des organisations – ISIC (Institut des Sciences de l’Information et de la Communication) – Bordeaux Montaigne

Partenariat ISIC x AEC 2015

Pour plus d’informations sur l’événement: c’est par ici!

Facebooktwitter

  /