La Cité Numérique se concrétise.

22 janvier 2015    

La Cité Numérique se concrétise

Le 12 novembre 2014, l’écosystème numérique bordelais était labélisé « FrenchTech » par une annonce d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du Numérique.

Et pour cause, un dossier de candidature solide, une dynamique entrepreneuriale et enfin, un bâtiment-totem de l’économie numérique locale : la Cité Numérique. L’occasion de faire un point d’avancement du projet:

L’EPA Bordeaux Euratlantique, maitre d’ouvrage de la Cité Numérique en est désormais le promoteur depuis le 23 octobre 2014 et le propriétaire depuis le 9 décembre 2013. La force du projet s’établi à travers un solide partenariat avec Bordeaux Métropole (anciennement « Communauté urbaine de Bordeaux »), la Région Aquitaine ainsi que la ville de Bègles. A ce titre, ils sont les acquéreurs de 7000m² sur les 27000 m² du bâtiment.
La future Cité Numérique abritera également le pôle d’excellence du numérique aquitain, Digital Aquitaine, né le 3 novembre 2014 u sein même des locaux du projet.

Pour l’heure, deux acteurs opérationnels sont présents sur le site:

– Bordeaux Unitec pilote l’accompagnement du TriPo, l’espace dédié à 12 startups innovantes bordelaises accueillies actuellement en mode « préfiguration ». A terme, 50 projets seront accompagnés via un incubateur, une pépinière ainsi qu’un hôtel d’entreprises. 

AEC – l’agence Aquitaine du numérique – préfigure le fonctionnement, le programme d’animation ainsi que les services qui seront proposés par la Cité Numérique dans ses parties publiques et privées. Elle anime la communauté (les startups du TriPo, les porteurs de projets ainsi que les futurs résidents) et assure la communication numérique via les réseaux sociaux en parallèle des activités et des temps forts qu’elle organise chaque mois.

Le permis de construire de la future Cité Numérique a été déposé depuis fin juillet 2014, pour une livraison attendue pour la fin de l’année 2016. Le cabinet d’architecte Alexandre Chemetoff & Associés travaille sur une réhabilitation de l’ancien centre de tri postal qui sera économe et fonctionnelle, emplie de lumière grâce à l’ouverture de deux rues intérieures.
La future Cité Numérique fonctionnera autour de quatre thématiques : le développement économique (avec sa chaîne d’incubation/pépinière/hôtel d’entreprise), la formation continue et grand public (trois acteurs de la formation continue seront sur place), la culture (avec le Musée de la Création Franche de Bègles ainsi que le Musée Replay sur le numérique et le jeu vidéo) et enfin les moyens communs (salle de réunions et de conférence, FabLab, studio vidéo, « mobilethèque »…).

Ce projet urbain suscite l’attention et l’intérêt des acteurs de l’écosystème numérique locaux et extra-régionaux. D’ici peu, les premières entreprises acheteuses seront dévoilées. Elles poseront la pierre d’un espace destiné aux entreprises, permettant ainsi d’apporter équilibre et complémentarité aux 7000m² d’ores et déjà dédiés aux acteurs publics.

Facebooktwitter

  /